Histoire des SUF

Histoire des SUF

Boy-Scout-MiniLe scoutisme en France est né en 1911, année de la fondation des Eclaireurs de France (non confessionnels) et des Eclaireurs unionistes (protestants). Le scoutisme catholique démarre plus timidement: de 1911 à 1920, plusieurs groupes catholiques sont formés. En 1920, ces groupes fusionnent à l’initiative du Père Sevin pour créer les Scouts de France. Les Scouts de France reprennent las principes de Baden Powell et les enrichissent de l’héritage de la foi catholique. Le Pape Pie XI approuve l’association en 1922.

 En 1958, diverses initiatives françaises, autrichiennes et allemandes se fédèrent pour créer les Guides et Scouts d’Europe. En 1964, la direction des Scouts de France propose aux groupes une réforme de la branche éclaireur (les garçons de 12 à 17 ans). La nouvelle pédagogie scinde la Troupe en deux : d’une part, les pré-adolescents de 12 à 14 ans les « Rangers », en chemises bleue, (à nouveau appelés « Scouts » aujourd’hui), d’autre part, les adolescents de 14 à 17 ans (les « Pionniers », en chemise rouge). L’aventure dans la nature, la B.A., le système de progression (les classes et les badges) sont abandonnés au profit du projet de chantier et d’une culture citadine.

En 1966, les Guides de France adoptent en grande partie la réforme pédagogique et structurelle des Scouts de France, en scindant les Guides en « Aventures » et « Caravelles ». De 1964 à 1970, les méthodes « Pionniers-Rangers » et « Unitaires » (une seule pédagogie entre 12 et 17 ans) coexistent au sein des Scouts de France. Ce n’est qu’en avril 1970 que les Scouts de France imposent la nouvelle méthode.

Les bouleversements induits par l’application du Concile Vatican II dans l’Eglise ainsi que les évolutions sociologiques des années 1968 ne sont guère propices à un discernement serein de part et d’autre. En 1971, après plusieurs tentatives avortées de dialogue avec les dirigeants des Scouts de France, une vingtaine de Groupes s’associent pour inventer les S.U.F. De quelques centaines de garçons au départ, les S.U.F. sont vite rejoints par leurs sœurs et deviennent 10 000 en 1980, 18 000 en 2003 et plus de 25 000 aujourd’hui.

En 1999, la Conférence des Evêques de France nous encourage, en reconnaissant « la loyauté et la fidélité ecclésiale » des 4 mouvements de scoutisme catholique, et la contribution que nous apportons « pour l’éducation humaine et chrétienne d’un nombre très important de jeunes dans notre pays ».

etandard

Pourquoi  » Unitaires  » ?

Les S.U.F. sont très attachés à la pédagogie du « grand frère » ou de la « grande sœur » qui regroupe dans une même patrouille, ou équipe, des garçons, ou des filles, de 12 à 17 ans qui vivent dans une même unité, d’où le nom « unitaires » : la Troupe ou la Compagnie. On appelle encore cela le système des patrouilles.

patrouille1