La Ronde

Qu’est ce que la Ronde ?

C’est l’unité des jeannettes de 8 à 12 ans qui découvrent et vivent de nombreuses aventures dans la Forêt Bleue.Pour raconter leur histoire, elles tissent l’arbre de Mai, le plus bel arbre de la forêt, encadrées par la cheftaine de Ronde Guillemette et ses assistantes Fauvette, Crapette, Ciboulette, Hauviette, Zabilette…

Unif-jeannnetteLa sizaine

Les aventures, les jeannettes les vivent en groupe de 6, des sizaines, qui portent des noms de fleurs (bouton d’or, myosotis, mimosas…). La sizenière et la seconde, les plus âgées, partagent leur expérience et aident les plus jeunes dans leur sizaine.

Après avoir observée ce qui se passe (un ou deux mois), la jeannette entre en sautant le ruisseau. Elle fait désormais partie de la Ronde et reçoit son foulard et ses insignes.

La progression

La jeannette commence alors à marcher sur son premier sentier. Au bout de ce sentier, la jeannette a pris sa place dans la Ronde mais cherche aussi à vivre ce qu’elle a appris à la maison. C’est pourquoi, au cours de sa première année, elle cueillera sa fleur bleue (fleur de la joie qu’on attend) chez elle, là où elle aura rendu service.

Le secret du deuxième sentier lui demande de chercher au-delà des apparences. La jeannette qui participe avec enthousiasme et qui prend des initiatives cueillera sa fleur blanche (fleur de la joie que l’on reçoit) à la Ronde.

Sur le troisième sentier, la jeannette se met encore plus au service des autres. Elle partage tout ce qu’elle a comme lors d’un repas. Elle partage donc ses talents en préparant des signes dans le domaine qu’elle souhaite : cuisine, nature, bricolage, animation… Quand la Ronde sait qu’elle peut compter sur elle, elle cueille sa fleur d’or (fleur de la joie qu’on donne).

Entre le premier et le deuxième sentier, la jeannette prononcera sa Promesse en choisissant d’être « fidèle à la France, à Dieu, à ses parents, à la loi de la Ronde et de faire chaque jour un plaisir à quelqu’un. »

Les activités pendant l’année

Cette progression se vit tout au long de l’année au travers d’activités : sorties le dimanche sur la journée, ou réunions le samedi après-midi, au rythme de deux rencontres par mois environ. Elles vivent aussi des week-end (deux environ par an) et clôturent l’année par un camp d’une semaine.